Quand les scandales sportifs font trembler la planète sponsoring

By Oxygène Celebrity Marketing 2 années ago
Home  /  DOSSIER  /  Quand les scandales sportifs font trembler la planète sponsoring

Sexe, violence, drogues, alcool et paris truqués… quand les sportifs dérapent, les marques tremblent. Dernier exemple en date : le « cas » Karim Benzema.

Tout n’est pas encore élucidé dans l’affaire du chantage à la sextape, mais pour le moment Karim Benzema tient le rôle du vilain petit canard et il n’est pas prêt de le laquer. Actuellement mis en examen pour « tentative de chantage », il faut dire que l’attaquant de l’équipe de France et du Real Madrid n’est pas un enfant de choeur… En effet, depuis le début de sa carrière, le joueur compile les dissonnances médiatiques : l’affaire Zahia, la Marseillaise (version « chantage » muet acompagné d’un crachat), ses amitiés douteuses (le rappeur Rohff ou, dernièrement, l’ancien braqueur Karim Zenati reconverti en apprenti maître-chanteur).

Malgré tout, Adidas – équipementier et sponsor principal de Karim Benzema depuis 2007 – continue de faire appel au footballeur et s’appuie même (ironie du sort) sur son image de « bad boy ». Pour preuve, cette publicité aux 20 000 000 de vues sur YouTube…

Accompagné des superstars du ballon rond Luis Suárez, Gareth Bale et James Rodriguez, on y voit un Benzebut authentique et « bing bling », un Karim Benzema comme dans la vraie vie, à l’image de son compte Instagram (8.5 millions d’abonnés, il est le Français le plus suivi sur Instagram).

Depuis le discours de (joyeux) Noël Le Graët, président de la Fédération française de football et l’éviction jusqu’à nouvel ordre de Karim Benzema en équipe de France (il ne jouera pas l’Euro 2016 si son dossier judiciaire n’évolue pas), Adidas se refuse à tout commentaire… et à toute communication ?

Pogba

Hasard ou non, la marque aux trois bandes cherche à enrôler Paul Pogba – le juventino, star montante du football français et mondial – dans ses rangs pour, pourquoi pas, en faire sa nouvelle tête d’affiche Made in France. On parle d’un montant de 5M€ par an, affaire à suivre…

Un cas isolé ?

Non, Karim Benzema n’est pas le premier sportif à déraper, loin de là. La liste est longue, toutes les disciplines ou presque sont touchées, et certains athlètes ont vu leur réputation à tout jamais écornée. On pense à Lance Armstrong (dopage), Oscar Pistorius (meurtre) ou Dennis Rodman (violence, drogue, alcool et virées en Corée du Nord pour voir son meilleur pote Kim Jong-un)… d’autres s‘en sont mieux sortis : Olivier Giroux (adultère), David Beckham (moult adultères),Tiger Woods (moult moult adultères), Nikola et Luka Karabatic (paris sportifs), Michael Phelps (drogue et alcool)…

C’est pourquoi le Celebrity Marketing doit intégrer cette part de risque ; il est impératif que les contrats incluent des clauses de rupture en cas de scandale entachant limage de la marque. Doù limportance de bien choisir son égérie, en évitant les personnalités trop sulfureuses. Rassurez-vous, nous sommes là pour vous aider.

Pour toutes infos et questions sur le Celebrity Marketing, contactez-nous.

Crédit Photos et Vidéo © : Adidas
Category:
  DOSSIER
this post was shared 0 times
 000
About

 Oxygène Celebrity Marketing

  (366 articles)